Intelligence artificielle : Une chercheuse de Marrakech nommée pour le prestigieux prix "Women Tech"

Intelligence artificielle Une chercheuse de Marrakech nommée pour le prestigieux prix Women Tech

Elle s’appelle Hajar Mousannif, est une jeune enseignante-chercheure en intelligence artificielle (IA), professeur à l’université Cadi Ayyad de Marrakech et elle vient d’être nommée par le réseau “Women Tech” (basé au cœur de la Silicon Valley), pour le prix de la catégorie “Global AI Inclusion Award”. Ce prix féminin mondial, créé il y a deux ans par Ayumi Moore Aoki, récompense des filles et femmes d’exception porteuses d’innovation dans le domaine des hautes technologies.

Connue pour ses multiples inventions technologiques, Hajar Moussanif est également professeur de maching learning et d’analyse de données massives à la Faculté des Sciences Semlalia. Avec de nombreux prix internationaux, tels que le prix L’Oréal-Unesco et le prix d’excellence Emeraude Litterati, la jeune marrakchie compte à son actif plusieurs brevets d’invention en Intelligence artificielle , et non des moindres, parmi lesquels on retrouve un sur le “système ambiant de rétroactions et d’évaluation des apprentissages des étudiants” et un autre sur la “diffusion de contenu personnalisé en se basant sur la reconnaissance des émotions via les terminaux mobiles”. Très intéressant.

Hajar Moussanif explique que ses principaux intérêts de recherche incluent l’IA, l’apprentissage automatique, le Big Data, l’IoT, l’interaction homme-machine et les technologies de nouvelle génération. Le futur.

Pour soutenir Hajar Mousannif, les votes sont ouverts sur les réseaux sociaux et c’est très simple. Il suffit juste de partager sa nomination via le site de Women Tech  : www.womentech.net/nominee/Hajar/Mousannif

L’annonce des lauréates par catégorie aura lieu le 13 novembre. Elles seront primées lors d’une cérémonie virtuelle qui sera organisée le 8 décembre prochain. À vos clics.