Ménara, irriguée depuis plus de 700 ans

menara marrakech

Construite au 12ème siècle par le calife Abdul-Mu’min de la dynastie des Almohades, la Ménara est un immense jardin planté d’oliviers, alimenté en eau grâce à un système hydraulique révolutionnaire vieux de plus de 700 ans. Explications !

Et bien au cœur de cet immense jardin, le bassin d’une surface de 150 mètres sur 200, grâce à des puits savamment imaginés, achemine l’eau depuis les montagnes situées à 30 km de Marrakech, et permet ainsi d’irriguer plus de 40 variétés d’oliviers. Ne vous inquiétez pas si vous apercevez des carpes de tailles impressionnantes, le bassin en est gorgé. Il suffit de leur jeter du pain et vous assisterez à un véritable spectacle.

Grand nettoyage du bassin (1921)

Lieu privilégié pour les promenades ou le jogging et à l’écart du tumulte de la ville, la Ménara est très paisible. Elle ouvre son allée principale dans un alignement spectaculaire avec le minaret de la Koutoubia. A la fin du 19ème siècle, un petit pavillon Saâdien est construit, le Menzeh; il fait office de lieu de résidence. Sa toiture pyramidale ornée de tuiles vertes fait tout son charme, et la terrasse offre un panorama de Marrakech à couper le souffle.

Ménara (1925)

Des légendes et rumeurs datant de plusieurs centaines d’années font l’histoire de la Ménara. Certaines racontent que le bassin serait construit là où le sultan Abu Bakr Ibn Omar avait enterré ses butins lors des croisades islamiques. Intéressant.

D’autres disent qu’au 12ème siècle, les soldats almohades se préparaient à rejoindre Al-Andalous en traversant la méditerranée à la nage, le bassin leur servait de piscine pour apprendre à nager.

And the last but not least. Il se murmure qu’au 17ème siècle, le Sultan Moulay Ismail, bourreau des coeurs, noyait ses conquêtes après les avoir séduites. Charmant.

Ménara (1917)

Entrée libre, ouvert tous les jours de 8h à 17h

Photos : DR