Oasis Festival 2019 : Une 5ème édition dans les annales

Oasis Festival 2019 Une 5eme dans les annales
© Oasis Festival / Ben Hale

Référence ultime des festivals au Maroc, c’est l’événement qu’il ne fallait pas manquer, et cette 5ème édition d’Oasis Festival a été légendaire, comme attendu. Retour près d’un mois après sur l’édition 2019 : Une atmosphère démentielle durant 3 jours, des artistes très prestigieux et près de 7 000 personnes. Rien que ça ! 

Oasis Festival attire toujours plus de festivaliers. Pour l’édition 2019, ils étaient donc près de 7 000 venus de plus de 50 pays. Cette année, plus de 60 artistes ont régalé le public sur 4 scènes différentes, avec des sets légendaires. On pense notamment à Amélie Lens. La reine de la techno n’a pas failli à sa réputation et a balancé de la techno pure, électrisant la foule durant plus de 3h. Issam, la star montante du rap a offert un show sensationnel, Sonja Moonear et son style très groovy qui a fait déhancher les festivaliers, Amine K, qui a littéralement mis le feu au dancefloor avec un public déchaîné, Trikk, qui a distillé du très bon son mêlant house et techno ou Moodyman et son style très riche mêlant, techno, funk et house.

Les références mondiales FourTet, Theo Parrish, Seth Troxler, ou encore Âme et Dixon ont fait danser les festivaliers jusqu’au bout de la nuit. Certains pourtant, ne sont pas spécialement fans d’électro mais ils ont voulu vivre l’expérience Oasis Festival, comme Aaron, venu de Wellington, en Nouvelle-Zélande : “C’est incroyable ici, jamais je n’aurai pensé vivre une expérience aussi géniale. Le Maroc est génial, Marrakech est géniale et Oasis Festival est génial.” Et quand on lui demande s’il est fan d’électro, il nous répond que non : “Je suis un grand fan de rock, mais la musique électronique, c’est cool. Il y a aussi du hip hop ici, sur la scène devant la piscine, mais je préfère me laisser emporter par la techno, tout le monde danse, tout le monde s’amuse, les gens sont cools. Ce qui est certain, c’est que j’essaierai de revenir avec des amis l’année prochaine”. C’est tout ce qu’on voulait entendre.

La scène devant la piscine dont parle Aaron, c’est The Mbari House, l’espace d’art collaboratif présenté par le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (MACAAL) et le collectif Art Comes First basé à Londres. Un programme éclectique avec concert, live set, exposition, design et des artistes talentueux tel que Sampha, Petit Noir, Dj Lag, Voodoo Gents et Issam, qui ont conquis les festivaliers.

Une 5ème édition légendaire, réglée comme du papier à musique et qui nous fait déjà penser à l’édition 2020, qui aura lieu du 11 au 13 Septembre 2020. Pour le bon plan, dans quelques jours, les tickets Early Bird pour les trois jours du festival seront en vente au tarif incroyable de 1 000 Dhs environ. Et il n’y en aura pas pour tout le monde. Ça se passe ici.