Atlas Electronic 2019 : Un lineup éclectique qui a régalé le public

atlas electronic
© Atlas Electronic

Cette 4ème édition qui a eu lieu du 29 août au 1er septembre a été un régal pour le public. Et pas seulement les fans d’électro. Atlas Electronic, c’est de l’art, différents styles de musique, trois scènes et quatre jours de fête dans la superbe Villa Janna Ecolodge. Boiler Room était de la partie.

Cette 4ème édition a attiré près de 2 000 personnes venus de divers horizons et plus de 130 artistes ont fait danser les festivaliers jusqu’à l’aube. Mention spéciale aux incroyables Houariyat qui ont enflammé l’amphithéâtre avec un live show exceptionnel. Asna qui a soulevé la foule avec un set afropunk très rythmé. L’excellent Driss Bennis (Casa Voyager) qui a retourné le roof avec un son mêlant house et funk, la légende Joe Claussel qui a fait le show en distillant de la pure house.

Kamaal Willimas a quant à lui captivé le public avec un live rock pop electro, Tarwa Ntiniri, le groupe venu tout droit du desert a transporté les festivaliers, le très bon Ruim Vargas a envoyé de la techno et de la house durant plus de deux heures, Ziporah a fait danser le public avec un set mêlant, hip hop, afrotrap et house, Hat et son style original et très surprenant mixant chants chinois et musique africaine ou Esa Williams qui mis le feu avec un set house et tech house.

La plus célèbre des plateformes de musique a pris part à la fête. Boiler Room a diffusé en direct plusieurs sets, dont celui de Driss Bennis :

Driss Bennis | Atlas Electronic: Day 2

Marrakech: No better way to close off this festival broadcast from Atlas Electronic than with Casa Voyager’s main man Driss Bennis. Don’t go anywhere!

Geplaatst door Boiler Room op Vrijdag 30 augustus 2019

 

De Asna :

ASNA | Atlas Electronic: Day One

Marrakech: Ivory Coast’s ASNA is up next from Atlas Electronic. Exploring her African roots through a riveting 1hr set.

Geplaatst door Boiler Room op Donderdag 29 augustus 2019

 

Quatre jours de musique, d’art, de rencontres, de fête et une mise en avant de l’art et la culture au Maroc, en Afrique et au Moyen-Orient. Le public s’est régalé.

Vivement Atlas Electronic 2020.