"Douars en vie", un programme pour scolariser les enfants dans la région de Marrakech

Douars en vie un programme pour scolariser les enfants dans la région de Marrakech

Lancé en novembre dernier par MekkiL’, l’association pour la protection de la mère et de l’enfant dans le monde rural du Maroc, “Douars en vie” est un projet pilote qui a pour objectif de scolariser tous les enfants d’un village dans les environs de Marrakech. Le premier à en bénéficier est le douar de Seraghna à Tassoultante.

Ce projet s’articule autour de cinq axes : éducation, santé, épanouissement personnel, sport et environnement. Un programme sur cinq ans qui comprend un centre de formation constitué de deux classes dédiées à l’enseignement préscolaire, un centre informatique et plusieurs salles polyvalentes consacrées à des cours de rattrapage et d’alphabétisation.

Sur 208 enfants dans le douar, ce centre en accueille près de 80 et leur dispense des cours de rattrapage pour tous les niveaux scolaires, ainsi que des sessions d’orientation pour préparer le post-bac. Les femmes ne sont pas en reste avec 41 d’entre elles qui reçoivent des cours d’alphabétisation. En préscolaire, le centre accueille 48 enfants âgés de trois à cinq ans. Soutenu par Capgemini Maroc, le centre informatique est équipé d’une dizaine d’ordinateurs et s’apprête à recevoir 40 élèves pour leur dispenser des cours assurés par deux ingénieurs bénévoles.

Situé à seulement une quinzaine de kilomètres de Marrakech, ce douar est à proximité de deux magasins Décathlon, dont la fondation est partenaire de ce programme. La Fondation Décathlon intervient dans le cadre de ce projet en offrant à 50 jeunes du douar des stages de formation, afin de leur fournir des kits d’entretien pour leurs vélos et de leur transmettre les techniques d’entretien. Ces 50 adolescents sont les bénéficiaires des vélos B’Twin, qui leur permettent de rejoindre leurs établissements scolaires, souvent situés à plusieurs dizaines de kilomètres de leur domicile. C’est aussi un vecteur social car cet apport en vélos leur permet d’aller voir leurs amis de douars en douars…

L’épanouissement personnel passe obligatoirement par des activités parascolaires et avec la fondation Décathlon, l’association Mekkil’ est en train de mettre sur pied, au sein même de l’école, une aire de jeux et de sport avec des terrains de football, de basketball et volleyball.

De plus, des caravanes médicales généralistes et ophtalmologiques vont être organisées trois fois par an. L’association MekkiL’ travaille depuis trois ans avec le centre d’accueil Dar Al Oumouma, spécialisé en santé maternelle, néonatale et infantile, situé dans la Vallée de l’Ourika,

L’association espère dupliquer le projet à d’autres douars suite à la forte demande de la part des enfants et des femmes pour les cours de rattrapage scolaire et d’alphabétisation.

Sans éducation, l’enfant est orphelin…

Plus d’infos sur www.associationmekkil.com