On était à la première de La Clandestine, nouveau hotspot des amateurs d'électro

la clandestine marrakech couv

Si vous avez été à la 2ème ou 3ème édition de l’Oasis Festival, vous connaissez certainement l’arène de The Source Marrakech, qui a vu passer bon nombre de Djs de renom. Et bien sous cette arène et à l’abri des regards indiscrets, se niche La Clandestine. Underground Electronic Club.

Fraîchement ouverte, La Clandestine bouscule clairement les codes des sorties nocturnes de la ville. Intimiste, underground, confinée et tellement originale, La Clandestine nous rappelle un peu le genre de clubs underground qu’on trouve à Paris, Berlin ou Amsterdam.

Oubliez les décos tape à l’œil, les paillettes et autres dorures, quand on va à La Clandestine, c’est avant tout pour l’amour de la musique électronique et pour l’atmosphère incroyable qu’offre le lieu. La direction artistique est tournée vers les labels, les bons collectifs et les meilleurs Djs du moment. Et pour cette première de l’année, le public a eu droit a du très bon son avec les excellents Unes (Moroko Loko) et Jaza (Re:Creation) en b2b, accompagnés du non moins excellent Nico, Dj résident de The Source Marrakech.

Ouverte uniquement le samedi, c’est le rendez vous incontournable des amateurs d’électro. Et La Clandestine remet le couvert ce 26 janvier avec le collectif Plug In Souls qui accueille une pointure de la scène électro parisienne : TRAUMER

Lineup : NATHABES (Alternative), MYRIAM (Moroko Loko), Nicö (La Clandestine) et SARAAIT (Independant).

Un conseil, réservez vos places. C’est juste ici.